Espace

Intérimaires


Vous êtes intérimaires aujourd’hui et avez de ce fait accès à certains droits et avantages en passant par le FASTT. En effet, le fond d’action social du travail temporaire (FASTT) vous permet de bénéficier en cas de coup durs de certains avantages sociaux notamment en matière de :
  • Logement
  • Déplacement
  • Crédit
  • Garde d’enfants
  • Mutuelle
  • Vacances
  • Service social
  • Logement temporaire
   
Le relevé D'heures

Le relevé d’heures est un document indispensable pour votre mission. Il vous est envoyé en même temps que votre contrat de travail par nos services.

Il est à compléter et signer par le client sur votre site de détachement et vous-même chaque jour de mission.

Attention cependant à certains points de vigilance :

Les heures de travail doivent être indiquées, non pas au total d’heures (ex : 8heures) mais en précisant l’heure de début, la coupure de pause et l’heure de fin. (ex: 8h00-12h00/14h00-18h00).

Votre signature est impérative.

La signature et le tampon du client sont indispensables sans quoi ce relevé ne sera pas pris en compte lors de la saisie de votre salaire mensuel.

Ce relevé est nécessaire pour valider votre fiche de paie et de ce fait, générer votre salaire, n’oubliez donc pas de nous le retourner au plus vite en fin de mission !

Droits et devoirs

En temps qu’intérimaire, vous avez un certains nombres d’obligations légales mais aussi des droits comme la protection sociale. Cette page vous résume une partie de ces droits et devoirs. 

Le contrat de mission 

Le contrat de mission reprend l’ensemble des éléments nécessaires à votre mission comme son nom l’indique : 

  • La société de détachement ainsi que l’adresse de la mission
  • L’adresse de visite médicale de la société HVR
  • Vos coordonnées ainsi que celle du client
  • Vos horaires de travail ainsi que les dates du contrat 
  • La souplesse : Elle peut être utilisée lorsque l’entreprise utilisatrice à un surcroit d’activité qui entraine que votre contrat soit allongé de quelques jours. 
  • La rémunération ainsi que les primes octroyée par l’entreprise utilisatrice (panier repas, repos compensateur, déplacement,…)
  • Les Equipements de protection individuels mis à votre disposition
  • Le numéro de convention collective de l’entreprise utilisatrice à laquelle se conforme l’entreprise de travail temporaire qui vous emploi. Ce contrat vous engage.

Il est donc nécessaire de le retourner en agence dans les 48 heures du démarrage de votre mission, même si celle-ci dure plusieurs mois, signé par vos soins.

Le règlement intérieur

Le règlement intérieur de la société HVR est disponible en agence et consultable à tout moment. Pour des raisons d’accessibilité, nous vous le mettons à disposition ci-dessous :

Chaque intérimaire est dans l’obligation de s’y conformer mais aussi de prendre connaissance de celui de l’entreprise dans laquelle il est détaché.

Congés et absences

L’intérimaire à des droits en matière de congés payés. Il a la possibilité de poser des jours de congés grâce à un délai de prévenance de 15 jours.

Les congés payés sont normalement payés en indemnités en fin de mission sur le bulletin de paie. Cependant, un congé peut être octroyé lorsque la société de travail temporaire en donne son accord mais aussi et surtout lorsque l’entreprise utilisatrice le valide. Chaque acteur de la mission doit donc en être informé.

Certains congés exceptionnels font aussi partis de la convention collective. Celle-ci est accessible en agence sous la référence 3212 (convention collective du travail temporaire).

En cas d’absence, l’intérimaire doit en informer l’agence de travail temporaire le jour même et faire parvenir un arrêt de travail pour maladie par exemple dans les 48 heures. Toutes absences doit être justifiées et validées par l’agence avec pièces justificatives à l’appui. Les absences injustifiées peuvent mener à des sanctions comme le précise le code du travail.  

la protection sociale

Les intérimaires bénéficient des mêmes avantages que les autres salariés de l’entreprise où ils exercent, avec en prime une indemnité de fin de mission.

Comme tous les salariés, l’intérimaire perçoit des indemnités journalières de la Sécurité sociale en cas de maladie, de maternité ou d’accident du travail, sous réserve d’avoir travaillé un nombre minimum d’heures (variable selon les cas).

En outre, il bénéficie, sous conditions, d’un complément versé par le régime de prévoyance, défini par les accords nationaux professionnels (cadres et non-cadres) du 10 juillet 2009.

De même, les frais médicaux sont pris en charge par l’Assurance-maladie, et vous pouvez en tant qu’intérimaire souscrire une complémentaire santé auprès du Fonds d’action sociale du travail temporaire ou Fastt :

Vous avez besoin d’une mutuelle pour couvrir vos frais de santé.
Découvrez INTERIMAIRES SANTE, la mutuelle dédiée et pensée pour les intérimaires. Vous pouvez y adhérer volontairement dès la 1ère mission d’intérim, sans ancienneté. Vous y adhérer automatiquement à partir de 414 heures d’intérim sur les 12 derniers mois.